Méditation mercredi 6 janvier 2021

 

                                                                                     Photo : Françoise Dorier

Chers paroissiens, chers lecteurs du jour,

Bienvenue pour notre temps de méditation.

En ce début d’année 2021, c’est une joie pour moi de vous retrouver.

Prière

Seigneur notre Dieu, merci pour ta présence, là où nous sommes.

Merci pour ton amour manifesté en Christ pour chacun d’entre nous. Comme les mages venus adorer Jésus, conduis-nous Saint-Esprit à l’adoration du Fils de Dieu. Amen

Chant : Ce nom si merveilleux

Lecture biblique : Matthieu 2, 1-12

2 Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète : Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. 10 Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. 11 Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 12 Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Chant : Emmanuel (Dan Luiten)

Message

Nous trouvons Julie et Roxane au café

Julie : Salut Roxane ! Ouh ! mais tu as l’air contente, qu’est-ce qu’il t’arrive ?

Roxane : Salut Julie ! Aujourd’hui, je suis reine ! J’ai trouvé la fève.

Julie : Cool ! Ma reine… enfin d’un jour, faut pas rêver !

Roxane  : Prosterne-toi devant moi.

Julie : Ah le gag

Roxane  : Ce n’est pas un gag, je suis la reine, prosterne-toi !

Julie : Même pas en rêve ! Il n’y en a qu’un, devant lequel je me prosterne : Le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs.

Roxane  : Qu’est-ce que tu vas encore me sortir ? Tu as trouvé un roi sur son cheval blanc ? Ton prince charmant ?

Julie : Exacte, mon Roi sur son cheval blanc !

Ecoute ça, je te lis qu’un extrait, sinon tu risques d’avoir peur, ou ça peut te faire réfléchir… Jean, un apôtre de Jésus, a une vision du Roi des rois. Ca se trouve dans le livre de l’Apocalypse. « Je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. […] Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtus d’un fin lin, blanc, pur. […] Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs ». Ap 19, 11-16

Roxane  : Ah oui ?!… Ouais mais, c’est Jean, qui s’éclate dans son délire !
Tu ne crois pas ça, quand même ?

Julie : Oui j’y crois !

Roxane  : Garçon s’il vous plait, un café pour mon amie, elle délire ! Merci.

Julie : Jésus est le Fidèle, le Véritable. Il est la Parole de Dieu. Il est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. Et c’est lui seul que j’adore.

Roxane  : Oui ben aujourd’hui, c’est moi la reine, tu peux bien m’adorer, juste pour rire.

Julie : Non, même pour rire !

Roxane  : Ohlala qu’est-ce que t’es coincée ?

Julie : Non pas coincée. J’ai fait le choix d’adorer Dieu et Lui seul, tout comme les mages venus adorer Jésus.

Roxane  : Moi, j’adore le chocolat !

Julie : Tu es libre d’adorer ce que tu veux, mais fais gaffe aux kilos !

A force de banaliser les mots, ils perdent leur saveur, tout comme le vieux chocolat blanchi.

Quand tu adores Dieu, Jésus-Christ, le Saint-Esprit, sa joie envahi ton cœur, tu vis sa présence.

Un jour, quelqu’un a demandé à Jésus quel est le plus grand commandement de la loi et il a répondu : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le dernier commandement. Mt 22, 37-38

Roxane  : Pffff !  Ma pauvre…

Julie : Ah non ! Je me sens riche, d’une richesse que rien de peut détruire. Une richesse qui dure éternellement. Un jour je verrai Dieu et le lourai avec les anges et tous les saints.

Roxane  : Garçon s’il vous plait, j’adore le café ! Euh l’addition. Merci !

Prière

Seigneur notre Dieu et notre Père, devant ta majesté, je me sens indigne d’être en ta présence. En Jésus-Christ tu m’invites à m’approcher de ton trône de grâce. En Christ je vois ta bonté, ton amour, ta compassion et je ne peux que t’adorer.

Seigneur Jésus-Christ, tu m’ouvres l’accès au Père et je suis éblouis par sa présence.

Ton nom Jésus est Saint, trois fois Saint. Reçois l’adoration de mon cœur. Je lourai ton saint nom : Jésus, Emmanuel, Dieu avec nous.

Devant toi, je plie le genou et reconnaît ta majesté, mon Roi, mon Seigneur, mon Sauveur. Mon cœur est pour le Roi de rois.

Saint-Esprit, au creux de mes tempêtes, vient déposer l’adoration et la joie du Christ.

Souffle sur ma vie Saint-Esprit afin que j’adore le Père en esprit et en vérité.

Comment exprimer tout l’amour que j’ai pour toi, sinon de te donner ma vie, afin que tu la façonnes par ton amour à la ressemblance du Christ.

Mon Dieu, tu es le seul digne d’adoration et de louange.

Je t’adore et je t’aime, mon Père, mon Ami, mon Conseiller. Amen

 Chant : Alléluia (adaptation française, Agnus Dei Michael W. Smith)

Paroles d’envoi : 1 Timonthée 6, 13-16

Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, 14 et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ, 15 que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, 16 qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen !

 Voeux

En ce début d’année, de tout cœur je vous souhaite tous mes vœux. Que cette année soit porteuse de la Lumière du Christ. Que la bénédiction du Père repose sur vous et votre famille.

Que l’Esprit Saint nous unisse pour former l’Epouse du Christ et être ses témoins dans notre monde. Christ est la tête de l’Elise, que notre adoration lui soit donnée.

Soyez bénis, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Françoise Dorier, pasteure

Petit défi pour commencer 2021 : qui réussira à ne pas bouger en écoutant ce chant ?

 Chant : Comment ne pas te louer (Alegria)