Voyage inter-paroissial Madagascar 2016

groupe MD16 - fev2016Le groupe « MD16 », Voyage à Madagascar 2016 (MD16)

SAMSUNG CAMERA PICTURES Nos amis malgaches: « Venez car tout est prêt », disent-ils .

Merci à vous qui nous avez soutenus, encouragés et portés dans vos prières

13697104_761770653965632_26539300137594909_n13717432_766942773448420_8104159303264987130_o13723970_766942963448401_3083939620448555537_o13925019_618777751638053_4647116337317414202_n13873031_768731719936192_5949524766384019644_n

 1 . Naissance d’un projet :

images

C’est au sein du groupe de moniteurs de catéchisme de la paroisse Réformée La Chaux-de-Fonds que l’idée d’un voyage humanitaire a trouvé ses fondements. Il faut aussi relever qu’un groupe de cette même paroisse avait déjà, quatre ans auparavant, organisé un voyage d’entraide au Cameroun, ce qui nous a donné envie de vivre une expérience similaire.

Nous avons donc formé un groupe constitué de jeunes de la paroisse de La Chaux-de-Fonds, d’accompagnateurs expérimentés ainsi que de jeunes de la paroisse des Hautes-Joux (Le Locle, Les Ponts-de-Martel). Nous avons pris contact avec le département missionnaire des église réformées romandes (DM-Echange et Mission), afin qu’il nous renseigne sur les diverses destinations et projets où notre aide serait la bienvenue.

L’île de Madagascar a tout de suite retenu notre attention et cela pour diverses raisons. En effet, Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde, voire le plus pauvre. De plus, le français y est largement employé en raison de son histoire coloniale, ce qui facilitera les échanges avec la population locale. Le fait que le pays soit actuellement stable a aussi été déterminant au moment de prendre notre décision.

2. Le projet :

Notre groupe se compose de cinq jeunes de 18 à 26 ans et de quatre accompagnateurs. Ces derniers se sont joints au projet en raison de leur expérience en matière de voyages d’entraide et de leurs envies de réitérer cette expérience avec ce projet à Madagascar.

Nous partirons durant les vacances d’été 2016, du 13 juillet au 2 août. Nous atterrirons dans la capitale, où nous passerons deux ou trois jours, ce qui nous permettra notamment de nous rendre dans un orphelinat (TOPAZE). Cela sera aussi l’occasion de visiter les différents quartiers de la ville et de commencer à découvrir la culture malgache. Ensuite, nous partirons en car jusqu’à Antsirabé, la troisième plus grande ville de l’île. C’est là-bas que se déroulera la partie centrale du projet.

1413298847_image

Antsirabé est une ville des hautes terres de Madagascar, chef-lieu de la région Vakinankaratra, dans le centre de l’île. C’est la troisième plus grande ville de Madagascar, qui compte environ 257’000 habitants. Etant une cité importante, Antsirabé accueille un grand marché, il permet à bon nombre de personnes de gagner leur vie au travers d’échanges commerciaux. Cependant, les parents occupés à y travailler ne peuvent pas s’occuper de leurs enfants. Ces derniers se retrouvent donc livrés à eux-mêmes à errer dans les rues.

C’est pourquoi, depuis plusieurs années, les différentes paroisses de la ville se sont mobilisées dans le but d’offrir à ces enfants un cadre sûr en construisant un local destiné à accueillir des activités pendant les journées. C’est dans ce contexte que vient se placer notre projet. Nous avons l’intention d’organiser une semaine spéciale qui n’aurait rien à voir avec ce que les enfants ont l’habitude de faire. En effet, nous allons animer des activités en tous genres pendant sept jours. Cela se passera dans l’enceinte d’un lycée situé proche du marché, ce qui offrira un cadre sécurisé.

Les activités que nous mettrons en place seront culturelles et artistiques (théâtre, dessin, chant, etc.), ainsi que sportives. Nous aimerions aussi les sensibiliser à différentes notions d’hygiène élémentaire. Le dernier jour, une soirée avec les parents des jeunes qui auront suivis nos animations permettra de clôturer la semaine et de présenter les différentes activités menées avec leurs enfants.

Il faut aussi savoir que tout au long du séjour, nous serons accompagnés d’un groupe d’une dizaine de jeunes malagasys âgés de 16 à 25 ans. Ils nous retrouveront dès notre arrivée dans la capitale et passeront la totalité du voyage avec nous. Nous animerons ensemble les activités pour les enfants d’ Antsirabé, ce qui sera l’occasion aussi d’échanger et de confronter nos cultures.

La dernière semaine, nous voyagerons tous ensemble vers l’Est, afin de découvrir avec eux un peu des richesses de l’île. En effet, les jeunes malgaches qui nous accompagneront n’ont sans doute jamais eu l’occasion de visiter d’autres régions de leur pays.

Le groupe Madagascar 2016