Cultes des 11 et 12 juillet

Samedi 11 juillet au Temple Saint-Jean à 18h

Dimanche 12 juillet au Temple Farel à 9h45

Pasteure: Elisabeth Müller Renner

Respecter les dispositif mis en place dans le cadre du COVID 19.
Les Temples sont désinfectés avant et après le culte. Un traçage a été mis en place, un espace de quatre mètres carrés par personne a été marqué, du gel et des masques sont mis à disposition afin que tout se passe au mieux.

« Culte radiodiffusé »

Méditation mercredi 8 juillet 2020

Bonjour fidèles lecteurs et auditeurs de nos méditations. Aujourd’hui et le 29 juillet je vous propose de cheminer avec les thématiques de la colère et de la réconciliation. A partir d’un conte et de l’Evangile j’aimerai aborder certains aspects de ces vastes questions. Bonne lecture et belle journée à vous.

Ecoutons d’abord une sérénade de F.Schubert :

Prions :

Me voici Seigneur,
Je cherche ton regard,
Je tends la main.

Ta Parole tombe en moi
Comme une pluie fine de printemps,
Nourrissant la terre.

Ta Parole me fait revivre,
Elle élargit mon cœur,
Elle déploie mes poumons,
Elle ravive mon corps.

Elle me rassure,
Elle desserre mon angoisse.
Devant toi je me relève,
Tenant ta main,
Je fais le premier pas.

Sœur Danielle communauté du Hohrodberg.

Méditation : Colossiens 3 .8 à 11.

Un saint homme demande un jour à ses disciples : « Pourquoi les gens crient-ils les uns avec les autres lorsqu’ils sont en colère, lorsqu’ils se fâchent les uns avec les autres » ?

L’un des disciples après avoir réfléchit un long moment dit : « Je pense que lorsqu’ils sont en colère les gens perdent leur calme, le contrôle d’eux-mêmes. Voilà pourquoi ils crient. Ils perdent leurs nerfs ».

Le saint homme répondit alors : « Perdre son calme n’est pas une raison pour crier, car l’autre personne celle sur laquelle on crie est juste à côté ».

D’autres disciples essayèrent de donner d’autres explications, mais le saint homme n’était pas satisfait.

Alors au bout d’un moment, il leur dit : « Je vais vous dire pourquoi les gens crient quand-ils se fâchent. Quand ils se mettent en colère, leurs cœurs s’éloignent les uns des autres, ils doivent crier pour couvrir la distance qui sépare leurs cœurs ! Plus ils sont en colère plus leurs cœurs sont éloignés et plus ils doivent crier pour se faire entendre.

Et pourquoi deux personnes qui s’aiment parlent-elles doucement l’une avec l’autre ? Pas seulement parce qu’elles sont amoureuses mais parce que leurs cœurs sont proches l’un de l’autre et qu’il n’est pas nécessaire de parler fort pour se faire entendre. Il n’est pas nécessaire de crier.

C’est pourquoi lorsque deux personnes s’aiment fort elles n’ont parfois même pas besoin de se parler. Elles ne font que murmurer et elles se comprennent. Elles s’entendent. Leurs cœurs sont tellement proches. Et si leur amour est encore un peu plus fort elles n’ont même plus besoin de murmurer elles se regardent dans les yeux et elles se comprennent. Leurs cœurs sont tellement proches qu’ils ne forment plus qu’un ».

Aujourd’hui beaucoup de problèmes se posent à nos sociétés, à nos communautés chrétiennes comme à chacune et chacun d’entre nous. Bien souvent nous nous divisons, nous ne nous parlons plus et en tous les cas bien souvent nos cœurs sont éloignés les uns des autres. Souvent de vieux conflits essayent de se forcer un passage vers aujourd’hui, souvent nos paroles ne passent pas par notre cœur.

Dans la vie de tous les jours il y a toujours des personnes qui parlent de « races supérieures » et qui répandent des préjugés du type : « ceux-là n’arriveront jamais à rien, ce sont des bons à rien et des fainéants ». J’en passe et des pires.

Notre rôle de témoins de l’Evangile consiste à mon avis avant tout à vivre cet amour qui rapproche les cœurs et qui nous permet au-delà des jugements de cheminer ensemble au nom du Christ partout et en tout temps.

Suite au prochain numéro le 29 juillet.

Prions :

Seigneur, dépose en moi chaque jour
La graine de l’espérance
Qui me fait discerner dans les événements
Les signes du monde à venir.

Dépose en moi chaque jour
La graine de l’amour
Qui me fait travailler avec persévérance
Pour que ta joie soit distribuée sans compter.

Dépose en moi chaque jour
La graine de la foi
Qui fait reculer les peurs et les ténèbres,
Qui illumine et éclaire ma vie.

Merci pour ces graines, petites et fragiles
Et quand survient la tempête,
Donne-moi de les protéger et de résister
Pour qu’un jour elles portent des fruits.

Communauté de Caulmont

Musique.  P. Tchaikovsky – Pas de Deux (‘The Nutcracker’)

Bénédiction.

Le Dieu de la vie vous bénit et vous garde dans sa paix dans sa joie et dans son amour. Aujourd’hui et chaque jour qui vient. Amen.

Pasteur Thierry. Muhlbach.